Journal dun négrier au XVIIIe siècle. Nouvelle relation de quelques endroits de Guinée et du commerce desclaves quon y fait (1704-1734) - William Snelgrave

 7 posts
User avatar
Posts: 44
Location: Gambia

Thendous1990, 01.03.2017 06:44

d7e5b27119fa17c9b72e52050f902fd6




Description:

File Size: 39 mb
Password: aldusbooks.com
Rep+ and enjoy

RAR file contains

1. Journal dun négrier au XVIIIe siècle. Nouvelle relation de quelques endroits de Guinée et du commerce desclaves quon y fait (1704-1734) - William Snelgrave.pdf
2. ReadMe.Important!.txt
3. Journal dun négrier au XVIIIe siècle. Nouvelle relation de quelques endroits de Guinée et du commerce desclaves quon y fait (1704-1734) - William Snelgrave.mobi
4. Journal dun négrier au XVIIIe siècle. Nouvelle relation de quelques endroits de Guinée et du commerce desclaves quon y fait (1704-1734) - William Snelgrave.epub
5. Journal dun négrier au XVIIIe siècle. Nouvelle relation de quelques endroits de Guinée et du commerce desclaves quon y fait (1704-1734) - William Snelgrave.doc


VirusTotal.com Scan

SHA256: f52e819ddaa98195f2ccbf12414d0f2446fa8bb9f3121563e5c84a12e75b2917
File name: Journal dun négrier au XVIIIe siècle. Nouvelle relation de quelques endroits de Guinée et du commerce desclaves quon y fait (1704-1734) - William Snelgrave.rar
Detection ratio: 0 / 53 / Seems to be clean

Ebook Details:

2008-Mar-13
254 pages
Publié en 1734 en Angleterre et aussitôt traduit en français lannée suivante, ce récit original dun capitaine négrier anglais, retrouvé dans la bibliothèque de Tocqueville par Pierre Gibert, un des éditeurs de sa correspondance, apporte une information de première main sur la traite des Noirs entre la côte de Guinée et les Antilles. Sil est rédigé avec un talent de narrateur plutôt inhabituel qui conjugue de véritables qualités dhistorien, dobservateur, dethnologue avant la lettre avec celles de conteur daventures, il saffiche clairement au service dune thèse : la légitimation de lesclavage. Mais en témoignant de la sorte de ces pratiques commerciales, maritimes et politiques de grande envergure, il révèle à son corps défendant le malaise quil éprouve comme il démontre la pertinence des objections qui lui sont faites. De ce singulier plaidoyer qui se détache de la production, dailleurs assez rare, des journaux de bord de marchands desclaves, Pierre Gibert présente, dans une introduction éclairante, lindispensable édition critique.

Related Topics


User avatar
Posts: 441

Seestrocces, 10.03.2017 23:38

Rep's added.
Being a woman is a terribly difficult trade since it consists principally of dealings with men.
User avatar
Posts: 456

Elike2003, 18.03.2017 22:58

max rep add
I don't like people who have never fallen or stumbled. Their virtue is lifeless and it isn't of much value. Life hasn't revealed its beauty to them.